Cà€™est la grande semaine pour le futur de là€™Avinguda Diagonal. Du 10 au 16 mai, les Barcelonais de plus de 16 ans sont invités à  voter pour là€™une des trois options proposées pas la ville.à  Quelles sont ces choixà ? Comment participerà ? Quelles sont les critiquesà ? Toutes les réponses ici.

Trois options pour un futur. Cà€™est sous le feu des critiques que la mairie lance sa seconde consultation populaire pour là€™aménagement de la Diagonal. Découvrez pour quoi et comment voter.

à© Dominiqueà  Chidaine – vivreabarcelone.com / Photosà : bcn.cat

Le futur de là€™Avinguda Diagonal se joue en partie cette semaine. La mairie organise une participation populaire pour décider du sort de cet axe stratégique, plus précisément des 3,8 à« petits à» kilomètres de la Diagonal entre les places de Francesc Macià  Les Glà²ries. En jeu : la transformation de cet axe, avec en filigrane l’objectif de connecter les deux lignes de tramway et redonner leur place aux piétons, vélos et transports en commun. Au détriment de la sacro-sainte auto…

Les trois options

Option A, le grand boulevard

La Diagonal est transformée en boulevard. Priorité aux piétons et aux commerces avec deux larges trottoirs permettant dà€™accéder aux magasins. Une voie pour les livraisons est intégrée aux trottoirs. La circulation des transports en commun et individuels sà€™effectue au milieu de là€™avenue.

Option B, la rambla

Un vaste trottoir central est aménagé au centre de la Diagonal. De part et dà€™autre, une voie pour les tramways, une pour les voitures, une dernière pour les bus et taxis. Le tramway dessert les piétons sur le parvis central, les bus sur les trottoirs latéraux.

Option C, on ne change rien

La Diagonal continue en là€™état. Cette option était inexistante à  là€™origine, mais elle a été demandée par les opposants au projet de transformation. On peut donc tout à  fait imaginer une option C avec un tramway souterrain entre Francesc Macià  et Les Glà²ries.

Comment voterà ?

La consultation a lieu du lundi 10 mai 10.00 au dimanche 16 mai, 10.00. Le plus écolo reste de faire votre choix sur Internet, sur le site http://www.bcn.cat/diagonal. Possibilité également dans les urnes mises en place dans différents quartiers de la ville. Plus dà€™informations surà  http://www.bcn.cat/diagonal/22-punt-consulta-presencial_cas.html

Des critiques toujours nombreuses

Les arbres menacés.- Prà´nés par Cerdà  il y a 150 ans, une grand partie des milliers dà€™arbres plantés le long de là€™axe devraient être la proie des tronçonneuses. Adieu platanes, palmiers et perruches. Malgré les belles simulations présentant des arbres anciens, il sera difficile de retrouver la fraà®cheur et la végétalisation originelle avant quelques années

Le mystère du tramway.- Là€™option A présente un tramway circulant au milieu de la chaussée. Vision pour le moins incongrue, puisque aucun arrêt nà€™apparaà®t dans les images ni dans les films. O๠descendront les voyageursà ? Malgré les nombreuses questions des internautes, le site ne répond pas directement et se borne à  renvoyer les personnes circonspectes au filmà€¦ qui élude lui aussi le problème.

Les motos, toujours sous-estimées.- Malgré les nombreuses critiques formulées depuis le démarrage du processus, les motos nà€™apparaissent toujours pas en nombre dans les belles simulations lisses pondues par les architectes. O๠se gareront-ellesà ? Mystèreà€¦ Elles sont pourtant 1.800 garées chaque jour sur les trottoirs de là€™avenue, dont 75 % sur le fameux tronçon Francesc Macia à€“ Glories.

Le Racc attaque.- Là€™Automobile Club catalan ne mâche pas ses mots face aux projets A et B. Selon lui, aucune étude sérieuse ne prend en compte la saturation des axes de contournement o๠transiteront les véhicules, obligés dà€™éviter la Diagonal. Parallèlement aucun projet de construction de parking nà€™est envisagé aux différentes entrées de la ville, et les idées de modernisation des transports publics vers la banlieue sont au point mort.

Les banlieusards exclus.- Ils représentent une part importante des utilisateurs quotidiens. Ils ne sont pourtant pas invités au vote. Les habitants de la proche et grande banlieue sont furieux de ne pas pouvoir se prononcer sur un sujet qui les concerne autant que les habitants du centre-ville.

Chère campagne.- Le prix de la campagne de communication est lui exorbitantà : 1, 5 millions dà€™euros dépensés seulement pourà  la première consultationà ! Une somme exagérée pour certains, au regard des économies nécessaires auxquelles doivent procéder les institutions publiques.à  Au marché de Sarrià  le 8 mai, les Verts catalans nà€™hésitaient pas à  distribuer des prospectus appelant à  voter pour là€™option A ou B. Des arbres inutilement détruits pour une bonne causeà ? Les fameux dépliants ont bien souvent terminé à  la poubelle (pas toujours au tri) quand ils nà€™étaient pas jetés dans la rue. Pas très écolo tout çaà€¦