Deux raisons d’aller au théâtre Borras pour voir à Mas alla del puente : le duo d’acteurs, et l’humour décapant d’une pièce qui raconte une aventure universelle.

De l’amour…

à 

Mas alla del puente (Au-delà  du pont), c’est l’histoire de deux âmes en peine qui ne trouvent d’autre moyen pour donner un coup de moteur à  leur vie, que de se retrouver sur le même pont. à€ deux pas de se lancer pour l’éternité. Oui, mais voilà , c’était sans compter sur l’arrivée opportune de Cupidon. Un coup de foudre entre deux candidats au suicide qui donne lieu à  une scène désopilante. Et, bien qu’au début les deux personnages (qui ne se connaissent pas encore) commencent par déployer le catalogue des meilleurs barbituriques, comment en finir avec la vie en dix leçons de pharmacie… toute la pièce va crescendo vers l’humour et la vie. C’est une comédie à  la fois légère et profonde qui dévoile les mystères des relations homme-femme. On rit beaucoup grâce à  des dialogues vifs et piquants, des quiproquos o๠chacun se reconnaà®tra. Une histoire universelle montrée par une mise en scène ponctuée d’images filmées projetées sur une bâche blanche qui protège le pont o๠ils se sont rencontrés. Des vidéos qui montrent Elle et Lui (ils n’ont pas de prénoms) dans le cheminement de leur histoire commune. La vie de couple et ce que cela peut comporter d’anicroches. Parfois souriants, parfois tristes… Pour accompagner ces projections, le metteur en scène Roger Gual a choisi des morceaux de choix tels que l’intemporel à Love will tear us apart , de Joy Division. Les acteurs, Marta Torné et Alex Brendemà¼hl, évoluent à  merveille dans une histoire qui semble taillée pour eux. On pourra peut-être reprocher à  l’actrice d’être moins à  l’aise dans l’espace théâtral que dans celui du petit écran (on la connaà®t pour son rà´le dans la série télé à  succès El Internado). Mais elle sait sortir son épingle du jeu malgré quelques maladresses à  peine visibles. Quant à  Alex Brendemà¼hl, formidable acteur de cinéma et de télévision, on est surpris par son jeu très sobre et toujours ce regard mélancolique qui fait sa personnalité artistique. Un comédien qui évolue sur la scène avec une aisance propre aux grands. Enfin, si l’on cherche à  passer un moment agréable en bonne compagnie, Mas alla del puente est une pièce facile à  aborder et, comme on dit en espagnol, muyà divertida.

à© Corinne Bernard, mars 2010. Photo : Marta Torné et Alex Brendemà¼hl, photo d’accroche : Roger Gual entouré de ses 2 acteurs. à© Sebas Romero.

Mas Alla del puente (Au-delà  du pont), de David Botello, mise en scène Roger Gual, au Teatre Borras jusqu’au 18 avril 2010, plaça Urquinaona, 9 (Mà°Urquinaona).à Du mercredi au vendredi, à  21h. Samedis, à  19h et 22h. Dimanche, à  19h. Prix : de 20 à  29 euros.à Locations : caisses du théâtre et ServiCaixa.