Sur le tournage de [Rec3] Génesis, de Paco Plaza, cette fois seul aux commandes du film de genre le plus attendu, avec Leticia Dolera et Diego Martín. Quelques images du tournage  en mai 2011, du côté de Sant Pere de Ribes…

Avec l’obscur espoir de voir enfin des zombies de près, histoire  d’exorciser quelques frayeurs post-films d’horreurs nous étions sur le tournage de  [Rec3] Génesis démarré en mars dernier. La production avait ménagé la surprise… à défaut de zombies nous avons assisté à une fête avec des acteurs vêtus de tous les apparats du mariage… Un mariage dans une grande villa entourée d’un parc, un ancien casino proche de Vilanova i la Geltru, à quelques encablures de Barcelone. D’abord étonnés, nous faisons le tour du parc, arpentons la salle de gala et ses couloirs adjacents… rien ! pas un seul monstre sanguinolent… Au lieu de cela, une centaine de figurants en costumes et robes de cocktail, des enfants apprêtés… Bref, pas une goutte de sang ou de visages défigurés par les massacres tonitruant du film d’horreur. Difficile à croire lorsqu’on a vu ne serait-ce que les 5 premières minutes de [Rec2].

Et pourtant. Figurants et acteurs principaux sont superbes en habit de gala, pas un costume taché. Ouf ! Paco Plaza nous rassure un peu plus tard, lors de la conférence de presse, dans la salle de gala : « Tout démarre ici.  Ce n’est pas facile de parler du film sans tout dévoiler, le mystère doit être préservé. Je peux simplement dire qu’il s’agit d’un mariage en enfer. Ce que je voulais raconter c’était l’horreur à son paroxysme lors d’une journée sensée être la plus belle. »

Les ressorts qui ont fait le succès des deux films à succès précédents (réalisés par Paco Plaza et Jaume Balagueró), obscurité, claustrophobie, immeuble en quarantaine et les grandes questions taraudant le spectateur avide de frissons : qu’est-il arrivé aux habitants de l’immeuble de l’Eixample barcelonais? pourquoi sont-ils devenus des monstres ? Virus ? Satanisme ?…  La terreur exacerbée aussi par  la caméra à l’épaule  par laquelle le spectateur voit ce que voient les personnages qui pénètrent dans l’immeuble, conférant au film une aura de ciné-vérité pouvant perturber les âmes légèrement sensibles (oui, avec [Rec], être légèrement sensible suffira à provoquer une terreur incontrôlable). « Cette fois, le film sera plus lumineux, nous sommes sortis de l’obscurité de l’immeuble…  » Un carnage au soleil ? nous en saurons plus en décembre prochain…

© Corinne Bernard, mai 2011.

photos : © Jean-Benoît Kauffmann, mai 2011.

[Rec3] Génesis, de Paco Plaza, avec Leticia Dolera, Diego Martín, Ismael Martínez, Claire Baschet, Àlex Monner. Sortie en salle en Espagne prévue en décembre 2011.

 

photo 1 : Le réalisateur Paco Plaza, entouré de ses deux acteurs principaux, Leticia Dolera et Diego Martín.

photo 2 : Paco Plaza et Leticia Dolera, en plein travail