Le 4e volet de la saga zombie est en cours de tournage dans les studios cinéma de Barcelone. Comme pour la 1ère livraison, [REC]4 APOCALIPSIS est dirigé par le maître catalan du genre, Jaume Balagueró. Il nous promet un épisode très claustrophobique et… aquatique. vivreabarcelone s’est rendu sur les lieux du tournage. Photos ici.

Arrivée peu après 13 h sur le plateau 3 du grand Parc audiovisuel de Catalogne, à quelques kilomètres de la capitale catalane, la presse est venue nombreuse découvrir un petit bout du prochain volet du phénomène [REC]. Et il y avait foule autour du réalisateur et de sa script postés devant leurs écrans, concentrés. Ils sont en plein tournage d’une scène de « guerrilla » dans un décor de bateau.

En studio, plateau 3, le réalisateur au travail…

Le réalisateur Jaume Balagueró et son actrice Manuela Velasco devant l’un des décors du bateau

Plus tard, tandis que Manuela Velasco, l’actrice et rôle titre déjà dans la première livraison, se livre, toujours souriante, aux interviews télé et radio qui s’enchaînent… un peu plus loin, le director est toujours concentré sur ses écrans-moniteurs, s’assurant de la perfection des images. Après plusieurs « silencio! », silences accordés pour tourner, surgissent les applaudissement des cameramen et techniciens… la bonne prise enfin, le réalisateur pourra passer à la scène suivante.

La scène tournée : un homme ensanglanté à terre, une mitraillette… nous n’en saurons pas davantage plus tard durant l’interview du réalisateur qui ne veut pas révéler le contenu de son film : « Je peux vous dire qu’il y aura beaucoup d’eau… et que ce sera toujours très asphyxiant, angoissant, claustrophobique. » Tout est dit. Ce 4e opus fera encore trembler les spectateurs. Ce sera aussi le dernier selon le réalisateur.

Et un mort dans le bateau (ici entouré de journalistes en plein dans le décor, juste après une prise… )

La maquilleuse remet du sang sur « la victime » avant une ultime prise qui sera la bonne… 

Cette histoire d’immeuble en quarantaine en raison d’une étrange contamination transformant les malades en morts-vivants a démarré en 2007 dans un immeuble de l’Eixample, en plein centre de Barcelone, plus précisément sur la célèbre Rambla Catalunya. Elle a passionné le public de nombreux pays et donné lieu à un remake américain, Quarantine (John Erick Dowdle, 2008),  qui n’a pas vraiment fonctionné. N’est pas maître du genre qui veut. Les ressorts caméra stroboscopique, zombies tombant des plafonds des appartements, cris stridents, cadavres évicérés à gogo et autres carnages rouge sang ont fait le succès de la saga.  

Dans [REC]4 Apocalipsis, Manuela Velasco reprend son rôle de journaliste télé prête à supporter le pire des cauchemars pour couvrir l’événement. Au plus près du gore. Gageons que le retour du duo Balagueró-Velasco va faire la joie des aficionados des zombies… Le film sera à l’affiche à l’automne 2014.

© C.B. 

Photos : © Jean-Benoît Kauffmann, août 2013.