C’est l’été, le temps des terrasses. Pour boire une horchata bien fraîche ou un granizado de citron sur la terrasse la plus connue de la ville, le lieu de tous les rendez-vous… c’est au Café Zurich qu’il faut être, un incontournable de Barcelone.
Café Zurich Barcelone

Café Zurich Barcelone

Boire une horchata de chufa, un café ou un granizado en été, un chocolate a la taza en hiver, sur la terrasse la plus célèbre de la ville condale. Celle où l’on donne ses rendez-vous, aux amis, aux amants. Le point de rencontre stratégique des Barcelonais (et des touristes!)… le Café Zurich. Plaza de Cataluña, son flot de gens qui passent devant l’impressionnante terrasse. On s’y installe en attendant quelqu’un ou tout simplement pour regarder ceux qui remontent ou descendent la Rambla. Le Café Zurich et ses serveurs aimables qui rappellent les garçons de Paris. Tenue complète et petit mot pour vous rendre la pause café encore plus douce. Il s’agit bien d’une institution, on va au Zurich comme on va au Corte Inglés faire ses achats, avec le sentiment que tout sera parfait et ibérique. Service impeccable même aux heures de grande affluence. Le Zurich existe depuis 140 ans, fondé en 1862, il a gardé sa signature d’origine malgré les multiples rénovations. La Catalana, c’était son premier nom. Jusqu’à  ce qu’un Catalan, Serra, qui avait travaillé quelques années en Suisse, décide de lui donner le nom de la ville helvétique. En 1920, Andreu Valldeperas rachète les lieux. Aujourd’hui, c’est toujours la même famille qui tient les rennes. A l’époque, Andreu Valldeperas est déjà  propriétaire du Salon Iris et du Café Montseny, à Gracia. Il vend tout pour prendre possession du Zurich. 50 000 pesetas ! C’est son fils qui va transformer la chocolaterie en cerveceria (brasserie) à  la mode grâce à  la distribution d’une bière d’importation allemande. Ambiance tout à fait nouvelle pour l’époque. 1925, la plaza de Catalunya change de look et le Zurich s’étend, on ajoute un salon à  l’étage.

Les années 20

Un peu plus tard, on étrenne la terrasse qui le caractérise tant. Dans les années 20, le café proposait sa propre bière, la « Zurich ». On buvait aussi du sirop de groseille ou la fameuse et catalane horchata de chufa. Les serveurs avaient pour habitude d’ajouter quelques gouttes de gin ou de rhum au café à  35 centimes… Au XXIe siècle, le Zurich persiste, il est le lieu de tous les rendez-vous, l’endroit stratégique où voir et être vu, avec sa terrasse immense qui ne manque aucun soleil, quelle que soit la saison. Un rendez-vous incontournable du centre de Barcelone, aussi prestigieux que le Café de l’Opéra, en face du théâtre Liceu, à quelques mètres de là. Le plaisir de toutes les heures, du café con leche (au lait) ou con hielo (avec de la glace) du matin, au granizado de l’après-midi, en passant par le vermut du soir… On l’aura compris, impossible de vivre dans la capitale catalane sans s’y arrêter un jour, s’y attarder, goûter le coeur de la ville.

© Corinne Bernard. www.corinnebernard.com

La terrasse du café Zurich à  Barcelone